Ça fait un petit  temps que j’avais envie de vous partagez cette recette.

C’est une recette que j’avais apprise lors d’un cours de cuisine et qui , à chaque fois que je la refais, ne goûte absolument pas le résultat du cours.

Néanmoins, le résultat n’est pas du tout mauvais que du contraire, jusque complétement différent de celui goûté lors de mon cours.

Celui-ci me fait penser au poulet caramélisé du restaurant « le deuxième élément » (pour ceux qui connaissent….pour les autres, c’est un très chouette resto place St Boniface, qu’il me tarde de retrouver!)

Je ne trouve pas facilement du basilic thaï , je dois d’office me rendre à Bruxelles à l’épicerie asiatique mais du coup, j’en profite toujours pour refaire cette recette.

Je m’évade….Voici donc la recette  :

Poulet caramelisé

Ingrédients pour 2 personnes :
  • 2 blancs de poulet
  • 14 càs de sauce d’huître
  • 1/4 càs de pâte de piment ( ou plus suivant le goût)
  • 9 càs de sauce soja
  • 1 bouquet de basilic thaï
  • 6 cuillère à soupe de sucre de palme râpé
  • 1 oignon rouge
  • 1 à 2 gousses d’ail
  • 4 càs d’ huile végétale
  • 180 g de riz thaï à cuire de préférence au cuiseur à riz
  • cacahuètes grillées ou  noix de cajou (facultatif)
Préparation : Coupez les blancs de poulet en fines et longues lamelles. Epluchez et émincez l’oignon et l’ail. Faites chauffer l’huile  végétale dans un wok. Quand elle fume, y mettre les oignons et remuer quelques instants. Ajoutez l’ail écrasé et ensuite la pâte de piment. Laissez sur le feu 1  minute puis déposez le poulet et laissez saisir ce dernier pour qu’il colore sur toutes les faces. Dans un bol, mélangez la sauce soja, la sauce huître et le sucre de palme. Une fois le poulet coloré, nappez  du mélange de sauce. Pour terminer, parsemez la préparation de feuilles de basilic thaï ciselée,ce qui donne au plat ce petit goût de réglisse très léger. Vous pouvez servir ce plat accompagné d’un riz blanc collant et ajoutez si vous le souhaitez , des noix de cajou ou des cacahuètes. NB : si vous souhaitez réaliser vous même votre pâte de piment : placez 1 échalote ciselée, 1 grand piment rouge émincé et 1 gousse d’ail dégermée dans un mortier. Réduire au pilon jusqu’à l’obtention d’une pâte dense. Si vous avez trop de pâte, n’hésitez pas à la conserver au congélateur.
article précédent
article suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

A propos

Gourmande de nature, passionnée par les bonnes choses et les bons produits, je cuisine pour me faire plaisir et pour faire plaisir.
 Ce blog, c’est pour moi l’occasion de partager avec vous mes nombreuses recettes que je maitrise que j’innove ou que je teste.

Batchcooking

Retour aux basiques : mayonnaise maison

Mille-feuille betterave chèvre

Suivez-moi!

Copyright 2017, monica. All Right Reserved.