Si on veut me faire plaisir avec un dessert, la crème brûlée s’impose d’elle-même, j’en raffole et je choisis systématiquement cela en dessert, si c’est à la carte !

Pour le coup, j’ai eu envie de tenter un dessert à la texture similaires mais avec un petit goût subtil de café (mon autre péché mignon).

Résultat, des crèmes au café juste parfaite que l’on peut transformer en crème brulée au café en ajoutant une cuillère de sucre brun et un coup de brûleur.

De quoi reprendre tout doucement le chemin du blog et des publications après une petite pause d’après fêtes!

 

Crèmes au café

Ingrédients pour 8 crèmes

100ml de café bien serré

1 gousse de vanille

4 œufs entiers + 2 jaunes

300 ml de lait de chèvre ou de vache entier

80 gr de sucre de canne

Préparation

Préchauffez votre four à 120°c

Fendez la gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur.

Versez le lait dans une casserole, ajoutez la crème et la gousse de vanille et laissez infuser à feu doux pendant une vingtaine de minutes.

 

Retirez la gousse de vanille, ajoutez le café à la préparation.

A part, fouettez les œufs avec les jaunes et le sucre de canne. Versez le tout dans la casserole de lait, remettez sur le feu quelques minutes.

 

Repartissez la préparation dans des petits ramequins et enfournez dans un bain-marie pendant 40 minutes.

Lorsqu’elles sont cuites, les crèmes doivent être encore tremblotantes. Laissez-les refroidir et placez-les au frais pendant quelques heures.

 

Petit plus : Si vous souhaitez un effet crème brulée, avant de servir, saupoudrez d’un peu de cassonade et brulez avec un chalumeau.

 

 

 

 

article précédent
article suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© FouettMagic
Sauf mention contraire, l'ensemble des éléments sur ce blog (textes, et photographies) m'appartiennent.
Sans autorisation écrite préalable de ma part, je vous demanderais de ne pas vous approprier le contenu
de ce blog sans en avoir mis le lien d'origine et le crédit.